dimanche 29 mars 2015

Ecoute-là - Sarah Dessen


Titre VO : Just Listen
Titre VF : Écoute-la
Auteur : Sarah Dessen
Sortie : le 16 mai 2013 (chez Pocket Jeunesse)
Pages : 432

Résumé
Annabelle a tout pour être la star du lycée. La jeune fille se sent pourtant désespérément seule. Jusqu'au jour où elle rencontre Phil, un fou de musique qui a décidé de toujours dire la vérité en face, qu'importent les conséquences...
Annabelle, qui préfère inventer des histoires pour éviter tout conflit, sera-t-elle capable d'accepter l'amitié de ce garçon si différent des autres ? Lui seul semble capable de déchiffrer son cœur comme une partition de musique.

Mon avis
C'est le premier roman de Sarah Dessen que je lis, et je dois dire que ça me donne envie d'en lire plus. Sans être un coup de cœur, j'ai beaucoup aimé ma lecture.

Pour commencer directement par les choses qui fâchent, j'ai eu un peu de mal avec l'héroïne, Annabelle. Pendant les 2/3 du roman, elle m'a paru très passive. Quand j'ai appris le pourquoi du comment, je me suis dit mais comment elle peut être aussi passive ? Je ne dis pas qu'elle aurait dû faire des crises de colère ou de larmes, se plaindre 24h/24 que le monde est injuste, qu'elle est malheureuse etc... D'ailleurs, le fait qu'elle soit fermée aux autres ne m'a pas paru illogique. Mais l'intérêt que ce soit elle le narrateur, c'est qu'on est censé pouvoir voir ce qu'il y a dans sa tête. Or, j'ai eu l'impression qu'il n'y avait presque rien, à part à de rares occasions, et à la fin. J'imagine que c'était voulu par l'auteur, pour que l'on puisse voir qu'elle progresse au contact de Phil, cependant, elle a rendu l'héroïne trop passive. Cela dit, je n'ai pas détesté Annabelle pour autant. D'une certaine manière, elle m'a touchée, c'est juste dommage que l'auteur l'ait rendu aussi passive, car elle aurait pu être vraiment attachante.

À côté, les autres personnages m'ont presque paru avoir plus de substance (même si certains comme Emma étaient hautement agaçants). J'ai particulièrement apprécié Rolly, un personnage très secondaire pourtant, qui m'a arraché des sourires à plusieurs reprises. J'ai bien aimé Phil aussi (même si je trouve assez contestable de dire que les gens qui écoutent de l'électro sont particulièrement éclairés, mais ce n'est que mon opinion). Ça m'a bien fait sourire qu'il dise ne pas détenir la vérité absolue en matière de musique, mais que tout ce qu'il dise démontre le contraire (en vrai, c'est probablement le genre de personne que j'aurais envie de claquer). Mais je veux bien lui pardonner, car à côté il est honnête et gentil. Puis certains de ses dialogues avec Annabelle m'ont faite mourir de rire.

Après un démarrage un peu longuet, j'ai beaucoup aimé l'histoire. Je ne pensais pas que les troubles alimentaires seraient abordés, et je trouve que l'auteur s'est bien débrouillée. Au fond, je pense qu'elle a bien montré ce que ça pouvait vraiment être. L'histoire d'Annabelle m'a également touchée, le fait qu'elle refuse de s'ouvrir et qu'elle ait autant de mal à dire la vérité m'a paru très compréhensible (ce qui ne signifie pas que j'approuve, on est d'accord). 

L'importance de la musique est également mise en avant (bon ça, je m'en doutais un peu avant de commencer ma lecture), mais j'avoue que j'ai eu peur de m'être trompée, car la musique arrive quand même assez tardivement. Je rejoins l'avis de Phil lorsqu'il dit que la musique peut être salvatrice. D'une certaine manière, je me suis sentie proche de lui, car moi non plus je ne sors jamais sans mon Ipod, j'écoute tout le temps de la musique.


Enfin, j'ai trouvé la plume de Sarah Dessen très fluide et addictive. Sans mentir, j'ai lu le livre en une journée. J'ai donc très envie de découvrir d'autres romans de Sarah Dessen, en espérant tout de même que son personnage principal soit moins passif. En conclusion, malgré le petit soucis avec l'héroïne, c'est une histoire que j'ai apprécié, qui vaut la peine d'être lu, et ça ne sera certainement pas le dernier roman de Sarah Dessen que je lirai. 


Infos
• Il s'agit d'un one-shot


Fictional Boyfriend TAG

Hello ! Je vous retrouve aujourd'hui avec le Fictional Boyfriend TAG ! Merci à Book-Illusion de m'avoir taggée :). J'ai eu un peu de mal à compléter certaines rubriques (j'ai quand même mis trois semaines juste pour faire un TAG xD). A croire que je deviens de plus en plus difficile en matière de garçons. Comme Book-Illusion, j'ai mélangé livres et séries, sinon je n'aurais pas encore terminé ^^.

1 – Le plus romantique :
Peeta dans Hunger Games. Romantique, je ne sais pas exactement, mais il est gentil, adorable, juste, et prêt à tout pour protéger celle qu'il aime.


2 – Le sombre et mystérieux, mais qui a un bon fond :
Bellamy dans "The 100" (la série). Sombre et mystérieux c'est peut-être un peu fort, mais au début de la série et bien... c'est un sacré enfoiré voilà xD. Il s'avère finalement être protecteur, et au fur et à mesure des épisodes, il évolue énormément.


3 – Le paranormal :
Adrian dans Vampire Academy. Il aurait pu correspondre à la catégorie d'avant (ou pas), mais il me fallait quelqu'un en paranormal, et je ne savais pas où caser Bellamy sinon (et oui, tout est calculé trèèèès minutieusement).

(L'image vient du roman graphique "Morsure de glace")

4 – Qu'on aimerait apprivoiser :
Darcy dans Orgueil et Préjugés. Qui ne rêverait pas de l'apprivoiser ?


5 – Friend Zone:
JD dans "Scrubs". Il est drôle et complètement barré xD. J'aimerais vraiment avoir un ami comme lui. Mais il est tellement immature, et tellement bête parfois, qu'en boyfriend ça ne pourrait sans doute pas le faire.


6 – Notre âme sœur :
Là, je dois avouer que j'ai eu énormément de mal à trouver un personnage. Pourtant j'ai flashé sur des tas de personnages. Et puis j'ai lu The Book of Ivy, qui est tombé à point nommé. Si vous avez lu le livre, vous devinerez donc qu'il s'agit de Bishop ! Il est gentil, attentionné, compréhensif, patient, un petit ami génial en somme !


7 – S'enfuir pour se marier :
Andrew dans Loin de tout et Près de toi. J'adore ce personnage tout simplement, il est gentil, compréhensif, prêt à tout pour celle qu'il aime etc...



8 – Partir à l'aventure :
Hook/Killian dans "Once Upon A Time". C'est un pirate, donc forcément, il s'y connaît en aventure ! (et puis je fantasme sur lui depuis la saison 2).


9 – Coincée sur une île déserte :
Finnick dans Hunger Games (et oui, encore Hunger Games). Je pense qu'avec lui à mes côtés, j'aurais de grandes chances de survivre (oui oui, c'est seulement pour ça que je choisis Finnick... ).


10 – Badass :
Murphy dans "The 100" (toujours la série). Alors oui, toutes celles qui regardent la série je vous vois venir avec vos « Murphy ?! Sérieux ? » (et puis bon, faut avouer qu'il est pas hyper canon). Mais c'est un personnage que j'apprécie beaucoup (surtout dans la saison 2). J'admets que dans la saison 1, j'ai eu envie de lui mettre des baffes, mais quand on y réfléchit, les « gentils » avaient quand même leurs torts, et à sa place, je n'aurais pas été très contente non plus.


Pour terminer, je tague tout le monde, voilà :). Surtout, n'hésitez pas à me dire en commentaire si vous avez repris ce tag ou ce que vous auriez mis à ma place.

mardi 24 mars 2015

The Book Of Ivy (1) - Amy Engel


Titre VO : The Book of Ivy
Titre VF : The Book of Ivy
Auteur : Amy Engel
Sortie : le 5 mars 2015 (chez les éditions Lumen)
Pages : 342

Résumé
NÉE POUR TRAHIR ET FAITE POUR TUER... SERA-T-ELLE À LA HAUTEUR ?

Voilà cinquante ans qu'une guerre nucléaire a décimé la population mondiale. Un groupe de survivants d'une dizaine de milliers de personnes a fini par se former, et ce qui reste des Etats-Unis d'Amérique s'est choisi un président. Mais des deux familles qui se sont affrontées pour obtenir le pouvoir, la mienne a perdu. Aujourd'hui, les fils et les filles des adversaires d'autrefois sont contraints de s'épouser, chaque année, lors d'une cérémonie censée assurée l'unité du peuple.

J'ai seize ans cette année, et mon tour est venu.

Je m'appelle Ivy Westfall, et je n'ai qu'une seule et unique mission dans la vie : tuer le garçon qu'on me destine, Bishop, le fils du président. Depuis ma plus tendre enfance, je me prépare pour ce moment. Peu importent mes sentiments, mes pensées, mes doutes. Les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche...

Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera.

Mon avis
Ce livre me faisait de l’œil avant même qu'il soit sorti en VO. J'avais un bon pressentiment sur lui depuis le début. C'est le genre de livre où j'ai su dès le début que j'allais adorer. Et je suis ravie de ne pas m'être trompée, car j'ai eu un véritable coup de cœur !

On ne peut pas dire que le livre soit rempli d'action, pourtant, du début à la fin, j'étais complètement tenue en haleine. Il y a une certaine tension dans le livre, et pendant toute ma lecture, je n'ai pas cessé d'attendre le moment où tout allait basculer. De plus, le style de l'auteure est très fluide, et m'a immédiatement accroché.

On se concentre donc essentiellement sur la psychologie des personnages (surtout d'Ivy), et la relation entre elle et Bishop. J'ai adoré leur relation. L'auteure prend le temps de la faire progresser, petit à petit, sans que soudain, on ait un amour fou qui tombe du ciel (on ne va pas se mentir, c'est assez fréquent dans les romans que les sentiments sortent de nulle part ou pratiquement). Ici on a un vrai développement, et c'est quelque chose que j'ai particulièrement apprécié.

Quant aux personnages, j'ai énormément apprécié Ivy et Bishop. Ivy est intéressante par le fait qu'elle évolue tout au long du roman. Elle a des doutes, elle se remet en question etc... Ce n'est pas une héroïne parfaite, mais c'est justement ce qui la rend attachante. Du côté de Bishop, je l'ai aussi trouvé très attachant. Il est attentionné, patient, romantique, compréhensif, à l'écoute, il essaie d'être le plus juste possible, bref, le garçon parfait quoi.

Ce que j'ai également beaucoup aimé, c'est qu'il n'y a pas vraiment de gentils et de méchants. Aucun des deux camps n'est tout blanc ou tout noir, ce qui fait que j'ai passé une partie du roman à me demander quel était réellement le bon camp. Il n'y a pas d'un côté le méchant système politique qui asservit tout le monde par obsession du pouvoir et de l'autre les gentils révolutionnaires altruistes qui veulent juste être libres. Les choses sont plus compliquées que ça, je suis ravie que l'auteure ait essayé de ne pas coller entièrement à ce schéma très fréquent des dystopies.

Enfin, la fin... non mais la fin quoi ! C'est quoi ce cliffangher ! L'auteure est une pure sadique ! Je regrette presque d'avoir acheté et lu le livre aussi vite, car ça signifie que je vais devoir attendre longtemps avant d'avoir la suite. Déjà, je pense que ça sera pour au moins 2016 en VF. Je sens que je vais souffrir u_u.

En conclusion, j'ai adoré The Book of Ivy, qui est un véritable coup de cœur. J'ai vraiment super hâte de lire la suite (ce qui me fait pleurer intérieurement, vu qu'elle ne sortira pas avant un trèèèès long moment). C'est un roman qui vaut le coup autant pour le côté psychologique d'Ivy ou sa jolie relation avec Bishop. Et évidemment, la fin atroce, qui va vous faire maudire l'auteure.

J'ajoute une mention spéciale pour la couverture VF, qui reste dans l'esprit de la couverture VO et qui est tout aussi superbe.



Infos
• Il s'agit du 1er tome de la duologie "The Book of Ivy"
• Le tome 2, The Revolution of Ivy sort en VO le 3 novembre 2015. Il n'y a pas encore d'infos pour la sortie VF.

EDIT : Le tome 2 sort en VF toujours chez Lumen Editions le 5 novembre 2015, sous le titre The Revolution of Ivy

mercredi 18 mars 2015

This is not a test - Courtney Summers


Lu en VO

Titre VO : This is not a test
Auteur : Courtney Summers
Sortie VO : le 9 juillet 2012 (chez St. Martin's Griffin)
Pages : 323

Résumé (traduction personnelle)
C'est la fin du monde. Six étudiants se sont réfugiés à Cortege High, mais leur refuge est peu confortable quand la mort dehors ne cesse de frapper aux portes.

Pour Sloane Price, la fin n'a jamais été quelque chose à craindre. Six mois plus tôt, son monde s'est effondré, et depuis, elle n'arrive pas à trouver une raison de continuer.

Au fur et à mesure que les jours passent, les motivations pour survivre changent, le sort du groupe est de moins en moins déterminé par ce qui se passe dehors, mais de plus en plus par les imprévisibles et violentes occasions de vivre -ou mourir- à l'intérieur.

Mon avis
J'ai mis un peu plus de temps que prévu (presque 1 mois quoi) pour le terminer, mais j'ai enfin réussi. Pas parce qu'il m'ennuyait, mais parce que je mets toujours du temps à lire un livre en VO.

Tout d'abord, je n'ai pas été embarquée dans l'histoire immédiatement. En premier, l'auteure nous présente brièvement la situation, et ensuite on se retrouve dans une sorte de Huis-clos. L'auteure prend alors son temps pour nous permettre de faire connaissance avec les autres personnages. Ce que j'ai trouvé très bien. Petit à petit, on se concentre énormément sur la psychologie des personnages.

Même si au premier abord, je dirai qu'on s'attarde surtout sur Sloane, finalement, j'ai eu le sentiment que les autres personnages avaient plus de choses à nous dire. Disons que Sloane ressassait toujours la même chose, et c'est devenu un peu redondant. C'est compréhensible qu'elle ressasse, mais du coup, j'ai l'impression qu'elle n'a jamais évolué. Je n'ai pas détesté son personnage pour autant, elle m'a touchée, et même si je me suis plaint de son ressassement continu, je comprenais bien sa façon de penser. Mais ce n'est pas le personnage que j'ai préféré.

C'est Rhys que j'ai préféré. De tous, il semblait être le plus réfléchi, le plus juste, et celui qui voulait éviter les ennuis. Pour Cary, j'ai plus de réserves. Un coup oui, un coup non, j'ai fait la girouette avec lui. Disons que certaines choses sont défendables et d'autres non. Cela dit, tout comme Rhys, j'ai apprécié le fait qu'il soit réfléchi. Du côté de Grace et Harrison, je ne les ai ni apprécié ni détesté. Enfin, j'ai eu beaucoup de mal à supporter Trace pendant les 3 quarts du livre. Il passe son temps à faire des reproches à Cary. Même si d'après moi, il avait plutôt de bonnes raisons, tout comme Sloane, c'est vite devenu redondant. Plusieurs fois j'avais envie de rentrer dans le livre pour lui dire de la fermer (d'ailleurs, c'est que j'ai fait à plusieurs reprises, j'espère que personne ne m'a entendu parler à mon livre).

Au niveau de l'histoire, j'ai été surprise de voir très peu les zombies. Le livre est essentiellement un huis-clos, et seulement à 2 reprises, on se retrouve dans l'action avec les zombies (m'enfin, j'avoue que la 1ere fois, la scène était assez glauque xD). Mais ça n'a pas empêché qu'il y ait quelques rebondissements, et j'avoue avoir été vite intriguée. Et puis il y a une certaine pression pendant tout le livre. Ils sont enfermés, et pendant ce temps, y a tout les zombies dehors. Ô joie ! J'attendais le moment où tout finirait par partir en sucette, où certains se battraient entre eux, s'entretueraient, ou encore que l'un d'eux se retrouve transformé en zombie etc... Pour savoir si tout ça va se passer, lisez le livre :P.

Et pour la fin (les 50 dernières pages à peu près), j'ai aimé et en même temps non. C'est là où la pression monte à son paroxysme, et tout s'enchaîne très vite. Parfois même trop vite. J'aurais vraiment voulu que l'auteure s'attarde un peu plus sur cette partie-là, car j'ai eu l'impression qu'elle était un peu expédiée, et c'est dommage (mais j'ai apprécié quand même, c'est plus une remarque qu'une vraie plainte). Par contre, ce que je n'ai vraiment pas aimé, c'est la fin ouverte. Je déteste les fins ouvertes, et celle-ci est super ouverte puisque finalement on ne sait rien du tout de ce qui va advenir. Il me semble avoir vu quelque part qu'il y avait une nouvelle qui fait suite à This is not a test, et j'espère qu'elle pourra répondre à certaines de mes interrogations, parce que là, je suis presque blasée de ne rien savoir. Je maudis les fins ouvertes !

Pour conclure, j'ai passé un agréable moment, et j'ai trouvé ma lecture intéressante, quoique non exempte de défauts. Je conseille donc la lecture de ce livre, mais ne vous attendez pas à voir des corps déchiquetés et des cerveaux dévorés toutes les 10 pages. Quant au niveau de langue, je pense que c'est largement accessible.


Infos 
• Il s'agit d'un one-shot
• La nouvelle Please Remain Calm est sortie le 20 janvier 2015 en ebook, et fait suite à This is not a test

vendredi 13 mars 2015

Loup, y es-tu ? - Henri Courtade


Titre : Loup, y es-tu ?
Auteur : Henri Courtade
Sortie : le 3 janvier 2013 (chez Folio SF, en poche)
Pages : 388

Résumé :
Et si les personnages maléfiques des contes de notre enfance existaient réellement ? Sans doute ces créatures vampiriseraient-elles notre planète. Elles seraient de tous les génocides, manipuleraient les plus grands dictateurs... Tapies dans l'ombre de Hitler ou sous le feu des projecteurs des plateaux de télévision, elles tiendraient entre leurs mains expertes le devenir de l'humanité. Sinistre tableau ! Si de tels monstres vivaient, il serait à souhaiter que leur alter ego bienfaisant existe également ; qu'en ce début de XXIe siècle ces personnages merveilleux s'éveillent et décident de se battre. Et alors... qui sait de quel côté la balance pencherait ?

Mon avis :
Je suis un peu mitigée. Globalement, j'ai trouvé la lecture intéressante. Mais je n'ai pas forcément aimé (ni détesté d'ailleurs). Disons que j'ai apprécié certaines choses, et d'autres non. Je pense également que je suis un peu passée à côté.

Pour commencer par le positif, j'ai beaucoup aimé la plume de l'auteur. Elle est fluide et agréable, et c'est en grande partie ce qui m'a aidé à terminer le livre. J'ai bien aimé aussi le fait de mêler le récit à l'Histoire, de retrouver les princesses (ou les méchantes) des contes de fée dans le monde moderne.

Je regrette qu'il n'y ait pas eu un peu plus de magie, les quelques bribes qu'il y a eu n'étaient pas forcément très bien exploitées. J'ai trouvé de plus qu'il y avait des manques de cohérence, notamment du côté des héroïnes. À plusieurs reprises je me suis demandée « Mais comment elle peut ne pas se poser de questions ? ». Parfois, ça pouvait être logique, mais d'autres fois ça me paraissait assez tiré par les cheveux. Pourtant, à l'inverse, pour tout ce qui collait à la partie Histoire, ou pour les flash-backs, j'ai trouvé que c'était particulièrement bien fait. C'est assez déroutant que certains aspects soient aussi bien réussis, et d'autres ratés selon moi.

Aussi, même si j'ai été contente de retrouver les princesses de contes de fée, je ne les ai pas vraiment appréciées, et c'est un aspect qui m'a beaucoup dérangée. Quand je lis un livre, pour moi, c'est vraiment important de s'identifier aux personnages, de s'attacher à eux, de les comprendre, ou d'être fasciné par eux. Car on peut très bien haïr un personnage, et pourtant être fasciné par lui. Or là, je ne les ai pas trouvé attachantes, ni même intéressantes, mais fades. Qu'elles meurent ou pas m'était presque égal.

À l'inverse, mon intérêt a été beaucoup plus éveillé par les personnages secondaires ou les méchants, comme les nains, le Traqueur, le Loup, et particulièrement la Méchante Reine (ou comme elle est appelée ici, Marylin Von Sydow). J'ai l'impression que quelque soit le support dans laquelle je la trouve, la Méchante Reine est toujours un personnage fascinant.

Pour conclure, ce n'est pas une lecture exempt de défauts, mais malgré mon avis mitigé, je l'ai tout de même apprécié, et je ne regrette pas de l'avoir lu. Je ne la déconseille pas, car je ne doute pas que beaucoup sauront l'apprécier mieux que moi. Et je dois avouer que j'ai particulièrement aimé les dernières pages.


Infos :
C'est un one-shot

lundi 9 mars 2015

Nos faces cachées - Amy Harmon


Titre VO : Making Faces
Titre VF : Nos faces cachées
Auteur : Amy Harmon
Sortie : 22 janvier 2015 (dans la collection R)
Pages : 437

Résumé
Ambrose Young est beau comme un dieu. Le genre de physique que l'on retrouve en couverture des romances. Et Fern Taylor en connaît un rayon, elle en lit depuis ses treize ans. Mais peut-être parce qu'il est si beau, Ambrose demeure inaccessible pour une fille comme elle. Jusqu'à ce qu'il cesse de l'être...

Nos faces cachées est l'histoire de cinq amis qui partent à la guerre.
L'histoire d'amour d'une jeune fille pour un garçon brisé, d'un guerrier pour une fille ordinaire.
L'histoire d'une amitié profonde, d'un héroïsme du quotidien bouleversant.
Un conte moderne qui vous rappellera qu'il existe un peu de Belle et un peu de Bête en chacun de nous...

Mon avis
Je comprends tous les avis positifs qui entourent ce livre, et les coups de cœur successifs. J'avais peur d'en attendre trop et de finir par être déçue, mitigée, ou pas hyper emballée comme tout le monde. Et bien je suis ravie de rejoindre le cercle des coups de cœur (ça fait un peu secte dit comme ça).

J'ai adoré ce livre, du début à la fin. Presque immédiatement, j''ai accroché au style de l'auteure, il est fluide, simple, nous fait passer des émotions, et nous plonge dans la tête des personnages par l'utilisation de la 3e personne. Rien que pour le style, je peux dire que je prendrais plaisir à lire un autre roman de l'auteure.

Bien évidemment, le style ne peut pas être le seul intérêt si l'histoire est mauvaise. Et bien ce ne fut pas le cas ici. Je me suis totalement laissée porter par l'histoire et les personnages. Tout ce qui constitue ce roman m'a paru incroyablement réel, car tout ça aurait très bien pu arriver à n'importe qui. De plus, ce livre est une vraie palette d'émotions : j'ai ri, j'ai souri, j'ai été attendrie, triste, en colère, etc... On se doute par moments qu'il va se passer certaines choses, mais ça ne gâche rien à la lecture, au contraire. Ça peut parfois être plus horrible de se douter de quelque chose et de voir les personnages se planter quand même.

J'ai aimé tous les personnages (sauf Becker, le contraire serait inquiétant). Je me suis énormément attachée à eux, qu'il s'agisse d'Ambrose, de Fern, de Bailey, ou même des personnages secondaires comme les amis d'Ambrose, ou les parents des personnages. J'ai trouvé les relations entre les personnages très touchantes, pas seulement celle qui lie Ambrose et Fern, mais celle de Bailey et Fern. De tous, Bailey est le personnage que j'ai préféré, il m'a beaucoup touchée, j'ai adoré son caractère, son humour, son courage, ou encore le fait qu'il ne s'apitoie pas sur son sort. Quant à Fern, je me suis énormément identifiée à elle. Comme elle je suis petite, je fais très jeune, j'ai des lunettes, j'ai porté un appareil dentaire, et j'étais très complexée lorsque j'étais à l'école (la ressemblance fait peur), c'est donc un personnage que j'ai parfaitement compris. À coté de ça, elle est également adorable. Enfin, Ambrose m'a également beaucoup émue, par sa culpabilité, le dégoût qu'il a de lui-même, et ses difficultés à aller de l'avant.

Pour en revenir aux relations, j'ai particulièrement apprécié celle de Fern et Bailey. Ils ont une amitié vraiment forte (ils sont cousins, mais pour moi ça va largement au-dessus). Bailey est dépendant de Fern car il ne peut pas faire grand chose tout seul, mais Fern est également assez dépendante de Bailey, car tout le long du roman on voit à quel point elle tient à lui. Ils ont une amitié tellement belle. Pour ce qui est d'Ambrose et Fern, là aussi j'ai trouvé ça très beau. Ça débute comme un amour d'enfant, puis ça devient quelque chose de beaucoup plus fort.

Et évidemment, il y a le thème de la laideur et de la beauté. Qu'on veuille ou non l'admettre, beaucoup de gens choisissent la beauté face à la gentillesse. Ça ne passe pas seulement par Ambrose qui est devenu défiguré et se rejette à cause de ça, mais aussi par Fern, complexée depuis qu'elle est enfant, ou d'autres personnages secondaires. Il y a des exemples dans le livre où l'apparence est un obstacle ou ne révèle pas tout, et j'ai bien aimé le fait que l'auteure n'ait pas tout rendu positif. C'est ce qui rend l'histoire plus ancrée dans la réalité, et qui permet de percevoir toutes les notes d'espoir parsemées dans le roman. 

Cet avis est plutôt long, et pourtant, j'ai l'impression de ne pas avoir réussi à exprimer tout ce que je voulais exprimer, ou d'avoir oublié des choses. Ce roman est rempli de messages, sur l'amitié, les obstacles à surmonter, les apparences, l'espoir... Pour finir, je vous conseille vivement de le lire ! Il est officiellement devenu mon premier coup de cœur de l'année !



Infos :
• C'est un one-shot

Challenge : Week-end à 1000 #3 - Bilan



Salut à tous !

J'ai finalement terminé ce challenge avec 969 pages. De toute évidence, la revanche attendra ^^. Mais j'y étais presque, la prochaine fois sera la bonne !

Les défis :
- Commencer une série
- Lire un minimum de 3 livres 
- Lire un livre qui comporte le mot "livre" dans son titre (Ici il s'agit du mot "book", donc pour moi c'est pareil)
- Lire un livre qui se situe dans le futur
- Lire un livre emprunté

Je n'ai réussi que 2 défis sur 3, mais c'est déjà pas mal.

Je n'ai pas lu exactement ce qui était prévu. J'ai commencé par Nos faces cachées d'Amy Harmon, qui s'est lu pratiquement tout seul, puis j'ai enchaîné avec Loup, y es-tu ? de Henri Courtade. Après ce livre, j'ai eu une sorte de panne livresque, car j'ai eu du mal à le terminer. Au lieu de lire The Book of Ivy d'Amy Engel comme prévu, j'ai donc terminé mon challenge par le roman graphique de Vampire Academy de Richelle Mead, adapté par Leigh Dragoon.


Mes avis sur Nos faces cachées et Loup, y es-tu ? devraient arriver très prochainement :).

Malgré mon échec, beaucoup moins cuisant que le dernier cela dit (puisque j'avais fait 623 pages), j'ai toujours autant adoré participer à ce challenge. J'ai adoré l'ambiance et suivre les autres participants (et pour une fois, je ne me suis pas sentie narguée par les autres participants, vu que j'avais des cookies :P). C'est avec plaisir que je participerai au prochain challenge, et cette fois-ci, je vaincrai !

Le blog de l'organisatrice --> Lili bouquine
Le groupe facebook du challenge --> Challenge littéraire : "Week-end à 1000"

dimanche 8 mars 2015

TAG : Code de la route

J'ai repéré ce tag sur le blog de Book-illusion il y a peu de temps (pour une fois j'ai retenu mes sources ^^), j'ai donc décidé de le reprendre.

1- PARKING – Combien de livres as-tu dans ta PAL ?


J'en ai exactement 48. Bon, je pense que c'est plutôt correct.


2 – LIMITATION DE VITESSE – Quelle limitation donnes-tu as ta PAL ?


Je ne donne pas vraiment de limitation, mais disons que j'essaie de ne pas non plus atteindre un seuil critique.


3 – ROUTE PRIORITAIRE – Quel livre est ta prochaine priorité ?


Je ne sais pas vraiment, je change souvent d'avis ^^.

4 – RÉSERVÉ AUX CAMIONS – Quel pavé liras-tu prochainement ?

i-grande-3488-panonceau-transport-de-marchandises-m4g-pour-panneaux-routiers-net

Les Larmes Rouges T2 : Déliquescence de Georgia Caldera ou Cress de Marissa Meyer.


5 – RÉSERVÉ AUX BUS – Un livre que tu réserves pour une période spéciale :

J'essaie de me réserver Anna Dressed in Blood pour Halloween, si je ne cède pas avant.


6 – STOP – Un livre que tu as abandonné !


Cinquante nuances de Grey. Après l'épisode du tampon, je n'ai pas eu le courage de m'imposer la suite.


7 – ISSUE DE SECOURS – Un livre que tu as arrêté mais que tu vas reprendre pendant une autre période :


Il n'y en a aucun.


8 – SENS INTERDIT – Quel genre de livre ne t’attire pas particulièrement ?


Les livres érotiques, ce n'est pas vraiment ma tasse de thé.


10 – FEU TRICOLORE – Un livre qui t’a fait passer par plusieurs émotions ?


Nos étoiles contraires de John Green.


11 - ROND POINT - Un livre qui t'a fait tourné en rond?


La légion de la colombe noire de Kami Garcia. J'aimais bien l'histoire de base à propos des fantômes, mais sinon c'était assez répétitif, et l'héroïne n'a pas arrêté de me faire lever les yeux au ciel par sa débilité.


12 – ROUTE A DOUBLE SENS – Un livre que tu as aimé et détesté à la fois :


Des bleus au cœur de Louisa Reid. J'ai beaucoup aimé, et j'ai trouvé l'histoire touchante, mais en même temps, ce que vivent les héroïnes est affreux...


13 – HOTEL – Quel livre t’a volé ton sommeil ?


Il y en a plusieurs, mais le dernier, je pense, est L’Épreuve T1 : Le Labyrinthe de James Dashner.


14 – MONUMENT HISTORIQUE – Le livre qui pour toi est un monument (une perle, un bijou, The livre) :


Déjà tous les "Harry Potter" :).
Sinon, je citerai Orgueil et Préjugés de Jane Austen (oui, je suis très originale n_n)


15 – AUTOROUTE – Qui tagues-tu ?


Je tague tout le monde voilà ;) !

N'hésitez pas à reprendre ce tag, et à m'indiquer en commentaire ce que vous avez mis.


vendredi 6 mars 2015

Challenge : Week-end à 1000 #3


Hello ! Je signe ma 3e participation à ce challenge organisé par Lili bouquine ! Je n'avais pas pu participer la dernière fois, faute de disponibilité, mais la fois d'avant j'avais terminé avec un score de 623 pages. C'est donc le moment de prendre ma REVANCHE --> avec cette musique (les 3 premières minutes) ça le fait encore plus :D (comment ça je m'y crois ?).


Pour ceux/celles qui ne connaissent pas, le but du Week-end à 1000 : Lire 1000 pages en un week-end (romans, bd, mangas etc... tant que ça se lit).
Le challenge commence le vendredi 6 mars à 19h (ce soir quoi ^^) et se termine le dimanche 8 mars à minuit.

Voici le lien du challenge ICI, et celui du groupe Facebook ICI.

Les défis :
- Commencer une série
- Lire un minimum de 3 livres
- Lire un livre qui comporte le mot "livre" dans son titre (Ici il s'agit du mot "book", donc pour moi c'est pareil)
- Lire un livre qui se situe dans le futur
- Lire un livre emprunté

Petite liste de livres prévus :

1 - Nos Faces Cachées d'Amy Harmon (437 pages)


2 - Loup, y es-tu ? d'Henri Courtade (388 pages)


3 - The Book Of Ivy d'Amy Engel (342 pages)


Ce qui s'élèverait à un total de 1167 pages.

Bonne chance à toutes les personnes qui participent au challenge :) !

mercredi 4 mars 2015

TAG : Ces livres que je n'ai toujours pas lus (ou le tag de la honte)

Bonjour à tous ! Après avoir aperçu ce tag sur des blogs ou des chaînes youtube, je vous présente 10 livres que je n'ai pas encore lus (et j'ai honte).

Les Hauts de Hurlevent d'Emily Brontë
Il est dans ma PAL depuis un sacré bout de temps, et je ne l'ai toujours pas lu. C'est l'un des classiques anglais que j'aimerais vraiment connaître, et pourtant...


Insaisissable de Tahereh Mafi
Je le vois pas mal sur les blogs, avec généralement des avis positifs, mais je ne me suis toujours pas lancée. Tous les tomes sont sortis en poche en plus, donc je n'ai plus vraiment d'excuses.


L'épouvanteur de Joseph Delaney
Cette saga m'attire depuis très longtemps, mais j'ai tellement attendu que maintenant plus de 10 tomes sont sortis, ce qui me motive encore moins à m'y attaquer.


Les âmes vagabondes de Stephenie Meyer
J'avais bien aimé Twilight de Stephenie Meyer (malgré le triangle amoureux, et le dernier tome très moyen). Je me suis donc procurée le 1er tome de sa saga d'après (enfin, c'était censé être une saga du moins). Et depuis, il repose dans ma PAL... depuis 5 ans. J'ai honte.


Le Seigneur des Anneaux de J.R.R Tolkien
Ce n'est pas forcément le fait de ne pas l'avoir lu qui me fait honte, c'est le fait de ne même pas avoir essayé, alors que ma mère l'a, et qu'un ami me harcèle pour que je le lise.


Delirium de Lauren Oliver
Plus ça va, plus on s'approche de la honte ultime. J'ai énormément entendu parler de cette trilogie, et j'ai eu essentiellement des échos positifs. J'ai lu Le dernier jour de ma vie et Panic de la même auteure, et pourtant, je n'ai pas lu sa saga la plus connue.


Stephen King
Il a du écrire 40-50 livres au moins, j'ai Shining dans ma PAL, la plupart de ses livres sont sortis en poche (et par conséquent ne sont pas chers), mais je n'ai toujours pas lu un seul Stephen King...


Divergente de Veronica Roth
Ça y est, on a franchi le palier de la honte ultime. J'ai entendu plein d'avis positifs, il est adapté au cinéma, c'est un succès interplanétaire et blablabla. En plus j'ai vu le 1er film qui m'a bien plu.
Mais bon, c'est la faute des éditions Nathan aussi, plus ça va, plus ils rendent les couvertures moches, à croire que plus le temps passe, plus ils veulent nous dissuader de les acheter. J'en viens à aimer l'affiche du film en couverture (pour le tome 2).


Night School de CJ Daugherty
J'en entends tout le temps parler, avec des avis positifs comme pour Divergente, et cette saga m'intéresse énormément. De plus, elle est publiée chez Robert Laffont dans la collection R, que j'affectionne particulièrement (en général, ce sont les seuls livres de ma PAL qui ne font pas long feu). Quand j'ai commencé à m'y intéresser, il n'y avait que deux tomes de sortis. Vous pouvez constater qu'il s'est écoulé un sacré bout de temps depuis. Le bon côté, c'est que je n'aurais pas besoin d'attendre les sorties...


Le Chardon et le Tartan de Diana Gabaldon
Là on a atteint le summum de la honte ultime. J'entends énormément d'avis positifs à propos de cette saga, il y a du voyage dans le temps, une époque lointaine, du fantastique, de l'aventure, de la romance, l’Écosse, un mec sexy, tout ce que j'aime en somme. Ma mère ultra fan me fait du harcèlement pour que je le lise depuis des années, ce qui implique qu'elle possède tous les tomes. Pour couronner le tout, je regarde même la série « Outlander » que je trouve géniale ! Et pourtant je ne m'y suis toujours pas attaquée (vous pouvez me jeter des tomates).


A votre tour, n'hésitez pas à me dire en commentaire quels sont les livres que vous n'avez toujours pas lus et dont vous avez honte.