mardi 31 mai 2016

Ce si joli trouble #2 : Une si parfaite comédie - Cora Carmack


Titre VO : Faking It
Titre VF : Une si parfaite comédie
Auteur : Cora Carmack
Sortie : le 17 février 2016 (chez Le Livre de Poche Jeunesse)
Pages : 320

Résumé
Quand ses parents lui annoncent qu'ils viennent à Philadelphie, Mackenzie panique. S'ils découvrent quel genre de vie elle mène, ils lui couperont les vivres : finies les libertés de la vie d'étudiante, le petit copain musicien et les mauvaises fréquentations ! Cade, un garçon qu'elle connaît à peine, accepte de tenir pour elle, le temps d'un week-end, le rôle du parfait petit ami. Seulement, Mackenzie n'avait pas imaginé qu'il jouerait si bien l'amoureux transi. Et leur petite comédie pourrait bien l'entraîner plus loin que prévu...

Mon avis
J'avais plutôt bien aimé le 1er tome, Ce si joli trouble, même s'il avait comporté des défauts et qu'il n'allait pas assez loin à mon goût. C'est un peu la même chose avec ce tome-ci.

Tout d'abord, c'est très cliché. Le 1er tome avait également son lot de clichés, mais c'était tourné d'une telle façon que c'en était amusant. Alors qu'ici, ce tome 2 semble se prendre trop au sérieux. Du coup, ces clichés, au lieu d'être amusants font plutôt lever les yeux au ciel. Et je regrette beaucoup cet aspect-là, j'avais apprécié l'humour du 1er tome car ça le rendait rafraîchissant. Il y a de bonnes réparties ici, mais le côté rafraîchissant a un peu disparu, ça manque d'humour. Et tout comme pour le 1er tome, je reproche un manque d'action (enfin, de l'action comme il peut y en avoir dans une romance New Adult). Le tome 1 avait le défaut de ne pas aller assez loin, et si ce tome-ci joue le jeu annoncé dans le résumé, il ne se passe finalement pas grand chose.


Pour le reste, c'est tout de même une lecture que j'ai apprécié. Le style est fluide, prenant, et les chapitres se lisent très rapidement. J'ai plutôt bien aimé les personnages, surtout Cade, alors que je ne l'avais pas tellement apprécié dans le 1er tome. Ce roman le met vraiment en valeur, on apprend à le connaître, et j'ai réussi à m'attacher à lui. Quant à Max, c'est aussi un personnage appréciable, même si je commence à avoir de plus en plus de mal avec les personnages qui vont un peu loin quand ils raisonnent. De plus, je pense que la crise identitaire que traverse Max peut se rapprocher de ce que vivent certaines personnes. La relation qui se met en place entre Max et Cade est mignonne à suivre, et même s'il s'écoule peu de temps, j'ai trouvé que la façon dont leur relation se mettait en place suivait une certaine logique. Disons que ça me paraissait plausible.

En conclusion, c'est une lecture agréable et sympathique, au niveau du 1er tome, avec son lot de défauts.


Infos
• Il s'agit du 2e tome de la trilogie "Ce si joli trouble", il est précédé de Ce si joli trouble (1) et est suivi de Une si troublante attention (3)

Prix
Format poche : 7,90€

Top Ten Tuesday #7


Salut à tous !
Je vous retrouve pour un nouveau Top Ten Tuesday. Je n'ai trouvé que 7 livres (ou sagas) pour ce thème, car j'avoue qu'il n'y a pas énormément de livres que j'aimerais avoir à tout prix en édition collector.

Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire se tenant le mardi, dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire prédéfini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français par le blog Frogzine.

Thème de la semaine : Les 10 livres que vous aimeriez avoir en édition collector


Harry Potter de J.K Rowling
Cette saga est une évidence. C'est bien LA saga que j'aimerais avoir en édition collector.

Vampire Academy de Richelle Mead
J'en parle assez régulièrement de cette saga, car elle fait partie de mes préférées à ce jour. Donc j'aimerais énormément l'avoir en version collector.

La Quête d'Ewilan de Pierre Bottero
Celle-ci est un peu plus vieille, mais je me souviens l'avoir adoré et avoir passé un super moment. Je l'avais emprunté à la médiathèque à l'époque, et je l'avais dévoré en peu de temps.

Chroniques du Monde Émergé de Licia Troisi
Une découverte plus récente. Je suis tombée totalement sous le charme de cet univers.

Orgueil et Préjugés de Jane Austen
Je parle également assez souvent de ce roman, qui se place au sommet de mes classiques préférés. Je trouve mon édition assez moche (celle des éditions Flammarion), donc j'aimerais beaucoup me procurer une version collector.

Frankenstein de Mary Shelley
Dans le même cas que le livre précédent, mon édition est très laide, et j'ai adoré ce roman.

Jane Eyre de Charlotte Brontë
Enfin, j'ai eu un presque coup de cœur pour ce roman.

Voilà, j'espère que ça vous a plu, n'hésitez pas à me dire ce que vous auriez mis.

Le thème de la semaine prochaine : Les 10 maisons d'édition que vous préférez

mardi 24 mai 2016

Top Ten Tuesday #6


Salut à tous !
Après avoir sauté celui de la semaine dernière car il ne m'inspirait absolument pas (oui ce n'est pas bien), je vous retrouve pour un nouveau Top Ten Tuesday, que pour le coup, j'ai fait assez facilement. Je ne pensais pas avoir autant de livres dont j'avais envie de me débarrasser. Ça va être aussi un peu le Top Ten Tuesday du cassage de livre xD.

Le « Top Ten Tuesday » est un rendez-vous hebdomadaire se tenant le mardi, dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire prédéfini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français par le blog Frogzine.

Le thème de la semaine : Les 10 romans dont vous pouvez vous départir sans problème





 Je vais bien ne t'en fais pas d'Olivier Adam
Sans doute le livre que je déteste le plus à ce jour. Je n'ai absolument rien de positif à dire à son sujet, et je n'ai jamais autant souffert pendant une lecture. S'il n'avait pas été aussi court (155 pages), j'aurais sauté le milieu juste pour savoir la fin. D'ailleurs je regrette de ne pas l'avoir fait.

Si je reste + Là où j'irai de Gayle Forman
C'est surtout Là où j'irai en fait que je n'ai pas aimé. Mais je n'ai pas tellement apprécié Si je reste non plus, et je serai ravie de m'en débarrasser. Ce qui est drôle, c'est que j'ai acheté ces livres en même temps que Je vais bien ne t'en fais pas. Le même jour, j'ai également acheté Damnés T1 de Lauren Kate, dont je suis ressortie mitigée. C'était vraiment une mauvaise journée pour acheter des livres. Voilà, c'était pour l'anecdote.

Une place à prendre de J.K Rowling
Ça me fend un peu le cœur vu qu'il s'agit de J.K Rowling. Mais je n'ai même pas eu la force de venir à bout de ce livre.

L'échange de Brenna Yovanoff
Je me rappelle m'être ennuyée, que le héros était mauvais, que ça manquait de logique (notamment une relation amoureuse qui se noue de manière wtf), et ça manquait d'explications.

La légion de la colombe noire T1 de Kami Garcia
J'ai trouvé l'héroïne débile, et l'histoire d'amour affligeante. Sans compter que l'histoire était répétitive. Dommage, parce que l'univers était intrigant. Et la couverture est tout de même canon.

Icônes T1 de Margaret Stohl
Je vous avoue que je me souviens à peine de ce livre. Faut dire aussi qu'il manquait d'explications.

Les 100 T1 de Kass Morgan
Je n'ai pas aimé que les amourettes prennent le pas sur l'histoire de survie (presque inexistante jusqu'aux 50 dernières pages). En plus j'ai trouvé la plupart des personnages insupportables. La série est bien meilleure !

Afterburn / Aftershock de Sylvia Day
Ce livre m'a fait réaliser à quel point l'érotique n'est vraiment pas pour moi. J'aimerais volontiers ne plus le voir dans ma bibliothèque. D'ailleurs, je vous avoue qu'il est caché derrière une rangée de livres.

Je n'ai pas détesté l'histoire mais elle ne m'a pas laissé un souvenir impérissable. Me séparer de lui ne me chagrinerait pas.

Le jour où le diable m'a trouvée + Quand j'ai voulu revoir le diable d'April Tucholke
Le 1er tome était plutôt appréciable malgré de nombreux défauts. Mais le 2e a été une déception, j'ai retrouvé les défauts du 1, avec d'autres défauts en plus, ce qui n'est pas aussi bien passé cette fois-ci. Sans compter que, comble de la frustration, la fin laisse des tas de questions en suspens. Résultat : je me séparerai bien volontiers de la saga.

Voilà, j'espère que ça vous a plu, n'hésitez pas à me dire ce que vous auriez mis.

Le thème de la semaine prochaine : Les 10 livres que vous aimeriez avoir en édition "collector"

dimanche 22 mai 2016

Juste une ombre - Karine Giebel


Titre : Juste une ombre
Auteur : Karine Giebel
Sortie : le 7 mai 2013 (chez Pocket)
Pages : 606

Résumé
D'abord, c'est une silhouette, un soir, dans la rue... Une face-à-face avec la mort.
Ensuite, c'est une présence. Le jour : à tous les carrefours. La nuit : à ton chevet. Impossible à saisir, à expliquer, à prouver.
Bientôt, une obsession. Qui ruine ta carrière, te sépare de tes amis, de ton amant. Te rend folle. Et seule.
Juste une ombre. Qui s'étend sur ta vie et s'en empare à jamais.
Tu lui appartiens, il est déjà trop tard...

Mon avis
J'avais entendu beaucoup de bien de Karine Giebel, notamment grâce à Margaud Liseuse, et j'avais donc super hâte de découvrir cet écrivain. Je n'ai pas été déçue !

J'ai tout de suite apprécié le style de Karine Giebel. Je l'ai trouvé fluide et prenant, si bien que le début, même s'il mettait tout en place, ne m'a pas paru tellement long. Petit à petit, la tension monte, et je me suis retrouvée complètement prise par l'histoire. L'atmosphère se fait de plus en plus oppressante, et plus c'était oppressant, plus j'étais stressée moi aussi. Je vous avoue que pendant deux nuits, juste après ma lecture, je n'étais pas très tranquille. C'est le genre de roman qui peut vite rendre paranoïaque (mais rassurez-vous, je m'en suis remise).


Pour ce qui est de l'histoire, j'ai été intriguée du début à la fin. J'avais envie de savoir qui était le coupable, comment les personnages pouvaient s'en sortir, et surtout comment ça allait se finir. Ce qui m'a un peu gênée, c'est que finalement, j'ai deviné le coupable assez rapidement. J'avais de forts soupçons sur lui, et quand il s'est avéré que c'était lui, j'ai été légèrement déçue, comme si on avait prévu de me faire une surprise, mais qu'on m'avait révélé avant de quoi il s'agissait. Toutefois, il n'en était pas moins intéressant pour autant, j'avais très envie de savoir ses motivations. De plus, c'est un personnage dont on voit le visage très tardivement, et qui est perpétuellement présent par son ombre. On le voit à quelques reprises, mais son ombre plane constamment. Et j'avais également prédit une partie de l'épilogue. Mais là pour le coup, j'en étais plutôt contente. La fin est ouverte, et elle m'a plutôt plu, alors que d'ordinaire je n'aime pas du tout les fins ouvertes. En dehors de ça, je ne m'attendais pas du tout à la fin. La tension atteint son paroxysme, et là franchement, je n'avais rien vu venir. Je peux vous dire qu'à ce moment-là, je les ai dévorés les pages !

Puis il y a les personnages. L'héroïne, Cloé, est assez insupportable. Elle prend tout le temps les autres de haut, et même si l'auteur veut nous rappeler constamment qu'elle se cache derrière une carapace, pour moi ça reste une sacré garce. Par moments, oui elle se cache en étant dure avec les autres, et on comprend son état d'esprit. Je l'ai même approuvé parfois lorsqu'elle se mettait en colère. Mais il y a aussi des moments où elle prend plaisir à rabaisser les autres.


Ce qui fait que tout au long du roman, clairement, j'avais bien envie qu'on la descende de son piédestal. Toutefois, si je ne me suis pas attachée à elle, j'ai quand même éprouvé de la compassion pour elle. Elle a beau ne pas être sympathique, ce qu'elle vit est affreux, et si elle méritait sans doute de se faire remettre à sa place, elle ne méritait pas non plus quelque chose d'aussi cruel. Sans compter que son côté vulnérable la rend touchante par moments, et elle a malgré tout une force assez admirable. Une décision qu'elle prend m'a tout de même un peu dérangé, car elle n'était absolument pas réfléchie, et surtout, son raisonnement était assez illogique de mon point de vue. Ensuite, il y a Alexandre. J'ai trouvé que c'était un personnage plutôt attachant, car même s'il a une carapace, tout comme Cloé, ce qu'il y a derrière n'est pas méchant. Même si j'ai trouvé que parfois il ne réfléchissait pas assez.

Enfin, une chose sur les personnages secondaires. Ils ont une certaine importance puisqu'ils participent inconsciemment à la solitude de Cloé. Mais je trouve ça énervant les gens qui ne laissent pas le bénéfice du doute. Dès le début ils sont convaincus que Cloé est paranoïaque, et ne se remettent strictement jamais en question, pas une seule fois ils envisagent l'idée d'avoir tort. Si ça avait été plus tard, à la limite, mais là c'est strictement dès le départ, avant même que les choses deviennent vraiment bizarres. Les personnages secondaires sont très frustrants. Sans parler de Bertrand qui est hautement détestable.

En conclusion, c'est un très bon thriller, à la limite du coup de cœur, qui aurait pu être encore meilleur si je n'avais pas deviné rapidement le coupable, et si l'héroïne avait été un peu plus supportable. Ça ne sera certainement pas mon dernier Karine Giebel !


Infos
• Il s'agit d'un one-shot

Prix
• Grand format : 20€
Format poche : 8€

mercredi 18 mai 2016

Damnés (1) - Lauren Kate


Titre VO : Fallen
Titre VF : Damnés
Auteur : Lauren Kate
Sortie : le 18 novembre 2010 (chez Bayard Jeunesse)
Pages : 438

Résumé
Lorsque Luce entre à Sword & Cross, un lycée d'éducation surveillée, elle est d'emblée attirée par le ténébreux Daniel. Dans cet endroit sinistre où les portables sont interdits, où les élèves ont un passé lourd et où des caméras surveillent les moindres faits et gestes de chacun, Daniel devient une obsession. Mais le jeune homme évite Luce, qui est aussi courtisée par Cam, un beau brun aux yeux verts. Malgré sa fascination pour Daniel, Luce n'arrive pas à résister à Cam. Ce dilemme perturbe la jeune fille, déjà déstabilisée par la présence incessante d'ombres, qui la poursuivent et l'inquiètent depuis l'enfance. Tout est conçu pour que l'ordre règne à Sword & Cross, pourtant, ce lieu deviendra le théâtre de drames troubles et mystérieux...

Mon avis
J'ai un avis très très mitigé sur ce premier tome. Ma lecture s'est passée en deux temps : pendant la 1ere moitié, je me suis ennuyée ferme, j'ai eu envie d'arrêter ma lecture à plusieurs reprises (heureusement que je faisais le week-end à 1000, rien de mieux pour se motiver), l'histoire n'avançait pas d'un poil.


Puis dans la 2e moitié, tout s'est subitement accéléré, l'auteure m'a enfin donné quelque chose à me mettre sous la dent, les choses sont devenues intéressantes, et alors qu'avant je me forçais limite à continuer, j'ai soudain éprouvé un vif intérêt pour l'histoire.

Le gros problème que j'ai avec la 1ere partie, c'est que la partie sensée être intéressante repose en fait sur quelque chose d'ennuyeux. Si ça c'était limité au fait que Luce soit intriguée par Daniel parce qu'il est mystérieux et qu'elle a une étrange sensation en sa présence, ça aurait pu franchement passer. Mais, en fait, une sorte de triangle amoureux reposant sur trois fois rien se forme. Vous allez me dire qu'en lisant le résumé, ce triangle amoureux est prévisible. Sauf que c'était quasiment le centre de la 1ere partie du livre, avec les questionnements sentimentaux de l'héroïne (qui est là depuis seulement quelques jours tout de même) et moi j'étais plus intéressée par les ombres qui suivent Luce. C'était assez déséquilibré, il y avait trop d'interrogations sentimentales, et pas assez d'action ou de questionnements sur les ombres. Sérieusement, les ombres poursuivent Luce depuis qu'elle est toute petite, et c'est à croire qu'elle ne s'est jamais demandé d'où elles venaient ou qu'il s'agit d'un simple détail très secondaire.

De manière plus générale, je n'ai pas aimé l'héroïne, Luce. Je l'ai trouvé atrocement plate, sans personnalité, et stupide. Elle tire tout le temps des conclusions hâtives sur rien, et c'est très énervant. C'est le genre de fille, tu sors un simple bonjour amical à son petit ami, et elle est certaine que tu le dragues. Ou alors elle est tellement stupide qu'elle comprend strictement tout de travers.

Bon vous l'aurez compris, je n'ai pas aimé Luce

Pour tout vous dire, j'ai nettement plus apprécié les personnages secondaires, qui étaient pour moi plus sympathiques ou plus intéressants. Je me suis beaucoup plus attachée à eux qu'à Luce. En même temps, ce n'était pas très difficile. Quant aux garçons, j'ai bien aimé Daniel. Disons que c'est un personnage qui m'a intriguée car j'étais curieuse de savoir l'histoire qu'il y avait entre lui et Luce. Même si j'avoue qu'on reste assez en surface au niveau de ce personnage. Quant à Cam, c'est passé moyen.

Pour en venir au positif, parce que oui, il y a du positif, j'ai quand même été intriguée tout au long par Daniel. Surtout parce que je voulais savoir ce qu'il cachait. Cette histoire d'ombres m'intéressait beaucoup également, et ma lecture est devenue passionnante lorsque les choses se sont enfin mises à bouger. La fin a été particulièrement prenante, mouvementée, et j'avoue que je suis assez curieuse de lire la suite. Enfin, ce tome m'apparaît comme un tome introducteur, et maintenant que l'on sait (du moins à peu près) le pourquoi du comment, je pense que la suite ne devrait plus être aussi longue à démarrer. Sans compter que le triangle amoureux semble résolu, dont je ne peux repartir que sur de bonnes bases pour la suite, même si je ne suis pas encore sûre à 100% de la lire. Si je n'aime pas l'héroïne, j'avoue que l'histoire est plutôt intrigante, surtout maintenant qu'elle a réellement commencé.


Infos
• Il s'agit du 1er tome de la saga « Damnés », il est suivi de  Vertige (2), Passion (3), Amours damnées (3,5), Volupté (4)
• Un 5e tome racontant l'histoire de Cam est sorti en VO : Unforgiven. Pour la sortie VF, j'ai entendu dire qu'elle était pour juin 2016, mais je ne suis sûre de rien
EDIT : Le 5e tome sort en VF le 29 juin 2016 sous le titre Trahison

Prix
Grand format : 16,90€

lundi 16 mai 2016

Dieu me déteste - Hollis Seamon


Titre VO : Somebody up there hates you
Titre VF : Dieu me déteste
Auteur : Hollis Seamon
Sortie : le 7 mai 2015 (chez les éditions 10/18)
Pages : 235

Résumé
New York, hôpital Hilltop. Richard sait qu'il ne fêtera pas ses dix-neuf ans, mais il a une furieuse envie de vivre ! Et d'embrasser Sylvie, la jolie fille de la 302... Contre la montre, le corps médical et sa famille, ce Roméo casse-cou décide de flamber ses derniers rêves. Jusqu'à jouer son destin au poker, dans un des plus beaux bluffs jamais montés contre le sort.
Ce roman bouleversant à l'humour ravageur nous offre une extraordinaire leçon de vie.

Mon avis
Tout d'abord, je trouve que le résumé est mauvais. Il suscite de grandes attentes, et une fois le livre commencé, il m'a paru un peu mensonger. Il accentue beaucoup trop ce qui se passe dans le livre, ce qui fait que j'étais dans une attente perpétuelle d'action qui ne venait jamais. Je pense que j'aurais mieux apprécié ma lecture si ce résumé n'avait pas été exagéré (ou même si je n'avais pas lu ce résumé). En dehors de ça, pour continuer sur les aspects négatifs, j'ai eu du mal à rentrer dedans. J'ai trouvé le début un peu longuet et j'ai été à deux doigts de me dire « bon je vais plutôt m'attaquer à un autre livre, et je finirai celui-ci plus tard ». Sans compter sur le fait que j'attendais quelque chose qui ne venait jamais.


Toutefois, j'ai quand même fini par apprécier ma lecture. Petit à petit, je suis entrée dans l'histoire, et j'ai lu la 2e moitié en un clin d’œil. On finit par faire connaissance avec les personnages et à s'attacher à certains. J'ai particulièrement apprécié les personnages secondaires. Et si j'avais du mal avec Richard au départ, c'est un personnage que j'ai fini par apprécier. Mais je n'ai pas accroché avec Sylvie. Et j'ai détesté son père. J'ai d'ailleurs trouvé énervant qu'on excuse son attitude.

Par contre, je ne peux m'empêcher de penser que ça manque un peu de logique par moments. Je pense notamment à un passage, où Richard se fait engueuler par tout le monde parce qu'il ignorait un détail médical. Allo ? C'est un adolescent, pas un médecin, il me semble que le rôle des médecins aurait été de l'informer. Surtout que le passage en question était une évidence.

Malgré tout, ma lecture a été agréable, même si je me suis attardée sur les défauts. J'ai aimé suivre Richard pendant quelques instants. Les personnages secondaires sont attachants, et Richard a un sens de l'humour que j'apprécie. De plus, ce livre donne une idée de comment vivent les personnes se trouvant en soins palliatifs, mais aussi comment la famille vit la maladie de leurs proches. Il y a donc quelques passages assez touchants. 

En conclusion, il s'agit d'une lecture agréable avec quelques défauts, et un résumé trompeur. Je conseille de lire ce livre sans lire le résumé pour ne pas être insatisfait ou frustré pendant cette lecture.


Infos
• Il s'agit d'un one-shot

Prix
• Grand format : 19€
• Format poche : 7,10€

vendredi 13 mai 2016

Challenge : Week-end à 1000 #6


Salut à tous !

Je participe pour la 6e fois au week-end à 1000 organisé par Lili bouquine. Depuis le début, je n'ai réussi qu'une seule fois à atteindre les 1000 pages. Je vais essayer de faire de mon mieux, en essayant de ne pas faire aussi mauvais que la dernière fois, puisque j'avais eu des empêchements de dernière minute, et j'avais donc assez peu lu.

Pour ceux/celles qui ne connaissent pas le week-end à 1000 : il s'agit d'un challenge où nous devons lire 1000 pages en un week-end (peu importe que ce soit un roman, une bd, un manga etc.).
Le challenge commence le vendredi 13 mai à 19h et se termine le dimanche 15 mai à minuit.

Voici le lien d'inscription du challenge ICI, et celui du groupe facebook ICI. Vous pouvez aussi partager le challenge sur twitter avec le hashtag #weekendà1000.

Ma PAL du week-end à 1000

1 – Dieu me déteste de Hollis Seamon (235 pages)


New York, hôpital Hilltop. Richard sait qu'il ne fêtera pas ses dix-neuf ans, mais il a une furieuse envie de vivre ! Et d'embrasser Sylvie, la jolie fille de la 302... Contre la montre, le corps médical et sa famille, ce Roméo casse-cou décide de flamber ses derniers rêves. Jusqu'à jouer son destin au poker, dans un des plus beaux bluffs jamais montés contre le sort. 
Ce roman bouleversant à l'humour ravageur nous offre une extraordinaire leçon de vie.
2 – Damnés #1 de Lauren Kate (438 pages)

Lorsque Luce entre à Sword & Cross, un lycée d'éducation surveillée, elle est d'emblée attirée par le ténébreux Daniel. Dans cet endroit sinistre où les portables sont interdits, où les élèves ont un passé lourd et où des caméras surveillent les moindres faits et gestes de chacun, Daniel devient une obsession. Mais le jeune homme évite Luce, qui est aussi courtisée par Cam, un beau brun aux yeux verts. Malgré sa fascination pour Daniel, Luce n'arrive pas à résister à Cam. Ce dilemme perturbe la jeune fille, déjà déstabilisée par la présence incessante d'ombres, qui la poursuivent et l'inquiètent depuis l'enfance. Tout est conçu pour que l'ordre règne à Sword & Cross, pourtant, ce lieu deviendra le théâtre de drames troubles et mystérieux...


3 – Juste une ombre de Karine Giebel (606 pages)


D'abord, c'est une silhouette, un soir, dans la rue... Une face-à-face avec la mort.
Ensuite, c'est une présence. Le jour : à tous les carrefours. La nuit : à ton chevet. Impossible à saisir, à expliquer, à prouver.
Bientôt, une obsession. Qui ruine ta carrière, te sépare de tes amis, de ton amant. Te rend folle. Et seule.
Juste une ombre. Qui s'étend sur ta vie et s'en empare à jamais. 
Tu lui appartiens, il est déjà trop tard...



Ce qui fait un total de 1279 pages.

Bonne chance à tous !

EDIT : Bilan : Je termine avec 756 pages. Je considère qu'à partir de 700 pages c'est un score correct (surtout, j'ai pris l'habitude de ne pas réussir ce challenge, donc il faut bien que je me trouve des excuses. Faut croire que le tout 1er que j'ai réussi était la chance du débutant ^^)

jeudi 12 mai 2016

PS : I Love you - Cecelia Ahern


Titre VO : PS, I love you
Titre VF : PS : I love you
Auteur : Cecelia Ahern
Sortie : le 31 août 2006 (chez J'ai Lu)
Pages : 415

Résumé
Quand on trouve l'âme sœur, on croit que le bonheur sera éternel. C'est ce que pensait Holly jusqu'à la mort de Gerry. À trente ans, elle se retrouve seule, sans espoir.
Mais Gerry lui réserve une ultime surprise : dix lettres qui forment une liste de choses à accomplir pour réapprendre à vivre.
Par-delà la mort, il lui adresse un message d'amour et de courage : elle sera heureuse sans lui, malgré le lien fort qui les unissait.
Une comédie romantique, drôle et poignante, qui dépeint la vie telle qu'elle est : belle et triste à la fois.

Mon avis
J'ai découvert Cecelia Ahern avec son dernier roman, Tombée du ciel, que j'avais adoré. J'ai donc décidé de me lancer dans une nouvelle lecture, à commencer par l'un de ses livres les plus connus, PS : I love you (et puis c'est son premier roman aussi, j'aime bien les lire dans l'ordre). Je n'ai pas vu le film, mais j'ai tout de même entendu beaucoup d'avis positifs, dont celui d'une amie qui m'a dit « Quoi ? Tu n'as pas vu ce film ? Que la honte soit sur toi ! ».


Tout ça pour dire que j'attendais beaucoup de ce livre, puisque j'avais adoré Tombée du ciel, et que l'on m'a vendu le film comme étant fabuleux. J'appréhendais la déception que j'avais eu avec Je vais bien ne t'en fais pas (je vomis mentalement rien que d'en reparler), puisqu'on m'avait dit que le film était super, mais j'ai passé un de mes pires moments de lecture au monde, qui m'a en même temps dégoûtée de voir le film. Rien que ça.
Verdict (parce que je ne peux pas diverger indéfiniment, même si je l'avoue, j'aime bien ça) : J'ai tout autant adoré !

Tout d'abord, dès les premières pages on est placé dans le contexte de l'histoire : Holly qui vient de perdre son mari, et qui n'arrive pas à faire face. D'entrée nous sommes plongés dans sa tristesse, sa solitude et son désespoir. En résumé, page 1, j'avais déjà envie de pleurer. Et finalement, tout au long de ma lecture, j'ai traversé des tas d'émotions. J'ai été émue, j'ai souri, j'ai ri, j'ai été attendrie, énervée, triste etc. Je ne suis pas du genre à pleurer devant un livre, mais j'avoue avoir eu les larmes aux yeux. C'est quasiment certain que je pleurerai devant le film, s'il est aussi réussi qu'on le dit.


Pour ce qui est des personnages, je les ai tous appréciés globalement. Je me suis attachée à Holly dès le départ. J'ai éprouvé très vite de la compassion pour elle, et j'ai trouvé son amour pour Gerry à la fois attendrissant, beau, et triste. Quant aux autres personnages, ils sont également géniaux. Ils sont là pour elle, et ce roman montre la grande importance de l'amitié et de la famille. Les liens qui les unissent sont touchants, que ce soit du côté des amis, de la famille, ou même de personnages un peu plus secondaires comme Richard. De plus, les autres personnages apportent souvent plus d'humour et permettent à Holly de progresser. Je n'ai pas eu l'impression que les personnages étaient juste accessoires, mais qu'ils avaient autant de contenance et d'importance que Holly. Chaque personnage semble avoir de la profondeur, et ils sont tous attachants.

Cette lecture est également addictive. J'ai une fois de plus apprécié le style de Cecelia Ahern, et les pages se tournaient pratiquement toutes seules. Tout comme Holly, j'avais hâte de lire la prochaine lettre de Gerry, mais ce n'est pas ce qui m'a le plus intéressée. La progression de Holly était beaucoup plus intéressante. Il faut dire aussi que je m'attendais à un peu plus en ce qui concerne ces lettres, mais rien de bien méchant. Par contre, j'avoue que je pensais que la fin serait un peu plus mouvementée, j'espérais plus, et ça m'a un peu déçue. 

En conclusion, c'est une lecture que j'ai adoré, ce n'est pas un coup de cœur mais presque. Je suis bien partie pour lire tous les livres de Cecelia Ahern. Et pour aller pleurer devant le film.


Infos
• Il s'agit d'un one-shot
• Une adaptation filmique est sortie en 2007 sous le même titre, avec notamment Hilary Swank et Gerard Butler

Prix
Grand format : 20,30€
Format poche : 7,80€

mardi 10 mai 2016

Top Ten Tuesday #5


Salut à tous !
Je vous retrouve pour le Top Ten Tuesday #5, qui a été plus inspirant que celui de la semaine dernière. Trop même, car j'aurais voulu mettre plus de livres. Du coup, j'ai essayé de mettre des livres dont je n'ai pas énormément parlé (ou du moins, à petites doses).

Le « Top Ten Tuesday » est un rendez-vous hebdomadaire se tenant le mardi, dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire prédéfini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français par le blog Frogzine.

Le thème de la semaine : Les 10 bons « one-shot » (tous genres confondus)





Persuasion de Jane Austen
Alors oui, je parle souvent de mon amour pour Jane Austen, spécialement pour Orgueil et Préjugés. Mais ses autres œuvres sont également superbes, et celle-ci est 2e dans mon top de ses œuvres.

Jane Eyre de Charlotte Brontë
Un autre classique que j'ai adoré, même s'il a quelques longueurs.

Confusion de Cat Clarke
Je pourrais également citer Revanche de cette auteure que j'ai adoré, ou même Cruelles (je n'ai malheureusement pas encore lu les autres). Mais celui-ci a une place spéciale dans mon cœur car c'est le premier roman que j'ai découvert d'elle.

Hate List de Jennifer Brown
Tout comme Cat Clarke, je peux aussi citer un autre livre, Tornade. J'aime particulièrement le fait que ces deux livres ne s'attardent pas sur l'événement traumatisant en lui-même, mais sur l'après, les conséquences de l'événement en question.

Des bleus au cœur de Louisa Reid
Un livre à ne pas lire si on est déprimé. C'est un livre dur, ce qui fait que c'est assez difficile de dire que l'on a apprécié. Mais c'est un livre qui m'a beaucoup marquée.

Je veux vivre de Jenny Downham
Un livre qui m'a plu, qui je pense plaira à ceux qui aiment les livres traitant de maladie.

Le dernier jour de ma vie de Lauren Oliver
Le 1er roman de Lauren Oliver que j'ai lu, et que j'ai beaucoup aimé (même s'il faut avouer que l'héroïne est un peu insupportable au début). Et je n'ai toujours pas lu Delirium, honte à moi.

Tombée du ciel de Cecelia Ahern
Évidemment, j'ai découvert cette auteure par son dernier roman, alors qu'elle en a sorti des tas (dont le plus connu est PS : I love you, que je suis en train de lire, ce qui montre que j'ai apprécié le style d'auteure). C'est une belle histoire, donnant envie de savourer les petits bonheurs de la vie.

Dix petits nègres d'Agatha Christie
On change de registre avec du policier (ou thriller, je ne sais pas trop où le classer). Je l'ai lu il y a très longtemps, et pourtant, je m'en souviens encore très bien. Je l'ai lu en une journée tellement j'étais prise dedans. À lire !

Orages d'Estelle Tharreau
Enfin, une lecture récente : un thriller que j'ai énormément apprécié. J'ai hâte de découvrir le prochain roman de cette auteure.

Voilà voilà, j'espère que ça vous a plu, n'hésitez pas à me dire ce que vous auriez mis.

Le thème de la semaine prochaine : Les 10 critères principaux qui font qu'un blog est attrayant et vous donne le goût d'y retourner